3 jours en situation irrégulière

 Après avoir admiré les ruines Mayas de Tikal, je suis allée au Mexique, par le chemin le plus court depuis Florès. J’ai réservé un minibus, un bateau puis à nouveau un minibus pour faire le voyage entre Florès (Guatemala) et Palenque (Mexique). Tout était organisé à l’avance. Mais le problème, c’est que nous étions un dimanche (5 août). Or le dimanche, le poste de frontière mexicain à Frontera Corozal est fermé. On m’a dit : « pas de problème, vous irez à l’immigration à Palenque ». Mais à Palenque (4 heures de route depuis la frontière), ils n’ont pas l’habilitation pour tamponner les passeports. Donc on m’a (gentillement) dit d’aller à Mexico City au Bureau de l’immigration pour faire valider mon passeport (A priori, pas de limite de temps, du moment que le passeport est tamponné avant de quitter le pays !!). Donc le lendemain, j’ai tout de même pris le temps de visiter les ruines de Palenque, et j’en suis bien contente, car je les ai trouvées plus belles que celles de Tikal : elles sont moins enfouies dans la jungle, mais beaucoup mieux conservées et surtout il est possible de gravir les escalier et de visiter les restes des temples.

Ca m’a pris une bonne demi journée. Puis en fin de journée, j’ai pris un bus direct pour Mexico City (14 heures de bus) et suis arrivée le 7 août en fin de matinée à Mexico City. Evidemment, le bureau de l’immigration ferme à 13h, donc pas possible d’y aller le jour même. Rien en presse, cela fait déjà 2 jours que je suis en situation irrégulière, je peux attendre une journée de plus !!! Ce matin, me voilà levée de bonne heure pour me rendre au bureau de l’immigration (évidemment à l’autre bout de la ville). Après 1 heure de queue uniquement pour savoir à quel guichet m’adresser, on m’explique qu’ici non plus, ils ne peuvent pas me tamponner mon passeport, car je n’ai pas le petit papier qu’on nous fait remplir à chaque frontière. Evidemment que je ne l’ai pas, puisque le bureau qui devait me le remettre était fermé !!! Donc, toujours gentillement, on me dit de me rendre à l’aéroport international, il y a un bureau de l’immigration et eux, ils ont ce petit papier. Une heure et une traversée de la ville dans l’autre sens plus tard, je débarque à l’aéroport et fini par trouver le bon bureau. Cette fois-ci, le préposé au guichet n’est pas aimable du tout et il m’explique que je ne pourrais pas sortir du pays car je n’ai pas de tampon sur mon passeport, que je suis en situation irrégulière. Idiot !! je suis là pour ça !!! Au final, il appelle son chef qui se montre beaucoup plus aidant et qui finalement me fait tous les papiers et me tamponne mon passeport (moyennant 20 €, mais on ne va pas chipoter…). Au final, j’ai retenu la leçon : ne pas passer de frontière terrestre le dimanche !!!  🙁

Demain, je vais déposer mon passeport à l’ambassade de Chine pour obtenir un visa. Ca peut encore être galère… A suivre

This entry was posted in Récits. Bookmark the permalink.

One Response to 3 jours en situation irrégulière

  1. Melanie says:

    T’as bien fait de prendre le temps de visiter le site de Palenque, ca aurait ete domage de le rater. J’avais bien aimé aussi le fait qu’il soit en pleine jungle et que les ruines/temples soient librement accessibles. OOuf, tu as pu valider ton passeport, tu ne vas pas rester coincée au Mexique !! Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *