Pokhara et Chitwan

 Ca y est, j’ai réceptionné Bruno, mon compagnon de Trek. C’est un ami d’une amie. Ils devaient me rejoindre tous les 2, mais finalement Kariman ayant eu un empêchement, je me retrouve avec Bruno que je ne connaissais pas jusqu’à présent. Mais avoir un compagnon de route francophone, c’est plutôt agréable surtout après 1 mois 1/2 dans des pays où je ne comprends pas la langue. Comme notre guide n’est pas dispo immédiatement, nous profitons d’une petite semaine libre pour visiter le pays avant de débuter les choses sérieuses. En général, les gens font l’inverse et visitent Pokhara au retour du trek des Annapurnas. Mais je n’ai pas tendance à faire comme tout le monde…

Au petit matin, nous quittons Kathmandu pour Pokhara : 208 km en …. 8 heures !! Ca laisse le temps de faire connaissance. Donc, nous passons 2 jours à Pokhara  : c’est beaucoup plus calme que Kathmandu (du moins la petite partie que nous avons visitée). Le tour du lac à pieds nous a permis de marcher 7 heures 1/2, histoire de se mettre en jambe en vue du trek. On a fait des détours, on est passé entre les rizières, j’ai été attaquée par des sang-sue, on a fait du canyoning dans une rivière asséchée, on s’est fait un bain de boue… Bref, on s’est bien amusé

Puis, après 6 heures de bus assez chaotiques, nous atteignons la jungle et le parc national de Chitwan. Au programme, découverte de la faune : moustiques, rhinocéros, moustiques, éléphants, moustiques, crocodiles, moustiques, phacochères, moustiques, daims, moustiques, oiseaux divers, moustiques, singes… et tout ça, à pieds, en pirogue ou encore à dos d’éléphant. Il nous reste encore 4 jours à patienter avant de partir marcher. J’ai hâte….

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. MP dit :

    Toujours aussi agréable de te lire et de voir tes magnifiques photos dépaysantes et exotiques, qui nous rappellent que tu es bien loin de Paris et de notre confort de vie occidentale !

  2. Quentin dit :

    Super le Rhino !!!! par contre pas une seule photo de moustique ! Domage ;o)

  3. jean dit :

    tu ne nous parles pas des vertus médicinales des sangsues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *