A la demande (presque) générale

Comme tout le monde (ou presque) me l’a demandé, il est désormais possible de me laisser des messages sans que personne d’autre que moi ne les lise : il suffit d’aller dans l’onglet « Contactez-moi » qui se trouve sous les « images qui bougent ». il ne faut pas pour autant que cela vous empêche des laisser des commentaires pour réagir à un article qui vous plait !!

Santiago du chili

  Ca y est, je suis arrivée, et ici débute ma grande aventure. Après plus de 17 heures de voyage, je pose les pieds sur le sol chilien. Comme j’avais anticipé mon arrivée, je me dirige directement vers la Casa Roja : mon hébergement pour 2-3 jours. J’ai choisi cette auberge de jeunesse car il y a une piscine, et que c’est encore utile pour poursuivre ma rééducation.

Moins d’une heure après mon arrivée, j’arpente déjà les rues de Santiago. Mais du fait de la chaleur et la fatigue, je rentre tôt à l’auberge pour me reposer tranquillement au bord de la piscine. C’est bon de prendre le temps de… ne rien faire !

Est ce que je réalise vraiment ? pas encore, je crois. Il me trotte en tête encore quelques trucs que je n’ai pas eu le temps de régler avant mon départ, mais j’espère que cela ne devrait pas durer.

Les autres photos sont dans l’onglet « amérique » puis le sous-menu « Chili ». Bonne visualisation.

 

Le 1er avril 19h20

Dans une heure, j’embarque pour Santiago via Madrid. La pression n’est montée que lorsque j’étais dans la voiture, direction Orly. Avant ça, j’ai fait mon sac et rangé mon appart tranquillement, sans stress. Est ce de l’inconscience ? en tout cas, j’étais vraiment sereine. Ca y est, j’ai dit au revoir à tout le monde et j’ai passé les contrôles. Et maintenant, la pression est retombée, j’ai l’impression de prendre l’avion comme pour un voyage d’un mois, comme tant d’autres voyages quoi…

Je profite des 15 minutes de WIFI gratuites gracieusement offertes par « aéroports de paris » pour laisser ce petit message.

Spéciale dédicace à mes parents : tout va bien se passer, n’ayez crainte.

A tous, profitez de votre année autant que je vais profiter de la mienne, et rendez vous sur ce blog : ce sera mon fil rouge tout au long de l’aventure.

 

Pourquoi mon « détour » du monde ?

Pourquoi mon « détour » du monde ?
Certains le savent bien, j’ai déjà pas mal voyagé. Lors de ce tour du monde, je souhaitais éviter de retourner dans des pays que je connais déjà. Il a donc fallu que mon itinéraire fasse quelques détours pour éviter certains pays. D’où mon « détour » du monde. C’est vrai qu’il va y avoir 2 exceptions : le Chili et le Pérou. Le Chili : je ne connais que les stations de ski de ce pays, j’ai vraiment l’impression de ne pas l’avoir visité. Le Pérou : j’y suis allée il y a maintenant plus de 10 ans, et j’ai passé 3 semaines à pieds dans la cordillère blanche, sans croiser âme qui vive pendant tout ce temps. Donc, je voulais y retourner pour découvrir le Machu Pichu et les merveilles incas.
Sur la carte, j’ai pointé l’essentiel des lieux que j’ai visité, vous voyez, il reste pas mal de zones libres…

 

Une grande aventure

Et voilà, je vais bientôt me lancer dans une grande et belle aventure. Je laisse de côté pendant un an mon travail, Paris pour découvrir le monde 🙂

Je ne laisse pas derrière moi mes amis ou ma famille. Je resterai en contact avec tout le monde par l’intermédiaire de ce blog, voire par mon mail. Et si l’envie vient à certains de venir me rejoindre, vous êtes les bienvenus. Dans l’onglet « parcours » vous trouverez mon itinéraire provisoire, puis bientôt une carte avec ma situation géographique.

N’hésitez pas à laisser des commentaires pour faire vivre un peu ce blog, et ça me permet de savoir que vous vous êtes connecté et ça fait toujours plaisir.

J’ai dépassé la moitié de la méthode assimil « espagnol », mais je ne suis pas encore bilingue…. C’est pas grave, je me débrouillerai : rébus, mimes, dessins, tout ça c’est international !