Machu Picchu

Le Machu Picchu est un des lieux les plus visités au monde. Et il n’usurpe pas sa réputation. C’est en effet grandiose quand on arrive sur le site et qu’on découvre l’ensemble de ces constructions incas. La première pensée qui m’est venue à l’esprit : ils sont fous, ces incas… C’est assez incroyable d’être parvenu à construire un site aussi grandiose perché au milieu des montagnes. Car le village au pied du Machu Picchu (Aguas Calientes) n’est qu’à 2000m d’altitude et le site lui-même est à plus de 2500m. En plus, la route d’accès actuelle n’est vraiment pas simple, alors que dire  de celle de l’époque…

Un des moments magiques, c’est de voir le soleil se lever et inonder de lumière ces ruines. Pour cela évidemment, cela demande de se lever tôt : 4h45 pour être à 5h-5h10 dans la file d’attente pour pouvoir prendre un des premiers bus et être en haut à l’ouverture (6h). Mais la beauté du lieu vaut bien quelques sacrifices.

Je n’ai pas pu monter en haut du Wayna Picchu car il n’y avait plus de place quand j’ai pris mon billet, mais du coup j’ai décidé de monter en haut de la montagne Machu Picchu : 2 heures de montée d’escalier, certains étaient tellement raides que, sans avoir besoin de me pencher, j’arrivais à toucher les marches !! La montée est longue mais récompensée par la vue magnifique sur le Machu Picchu, mais aussi l’ensemble du massif. La descente est forcément plus courte, mais il faut faire constamment attention car les marches ne sont pas régulières du tout. D’ailleurs, il est un mystère pour moi : comment des architectes aussi hors pair que les incas, capables de construire des temples magnifiques, ne sont pas capables de faire des escaliers un minimum réguliers ????

Après avoir flâné sur le site et mettre « greffée » à pleins de groupes pour pouvoir entendre les explications des guides, je suis redescendue à pied jusqu’à Aguas Calientes

Pour résumer : c’est magnifique.

Puis le lendemain, j’ai visité d’autres sites incas dans la région. Ollantaytambo, un temple-forteresse (ca dépend des interprétations) à l’entrée d’une vallée (j’ai eu droit à une visite guidée privée en espagnol, je commence à comprendre…). Puis j’ai croisé la route d’un couple d’israéliens et nous avons partagé un taxi pour aller découvrir les Salineras puis Moray (genre de laboratoire agricole des incas) puis enfin Chinchero. Je suis rentrée à Cuzco courbaturée mais heureuse d’avoir vu le Machu Picchu.

This entry was posted in Amérique, Récits. Bookmark the permalink.

One Response to Machu Picchu

  1. Caro Tourte says:

    C’est magnifique !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *