Récits

Le salar d’Uyuni

Un autre salar, vous allez me dire, t’en as pas marre ?

Non, celui ci est fantastique, bien plus impressionnant par sa superficie et surtout le fait qu’il soit tout lisse (pas comme le Salar de Atacama). Avec ma petite troupe, nous nous levons très tôt, départ 5h20 du mat pour pouvoir profiter du lever de soleil sur le Salar. On voit les couleurs changer au fur et à mesure des minutes, c’est presque magique. En revanche, heureusement que j’étais bien couverte et que j’avais mes gants, car tant que le soleil n’est pas présent, le fond de l’air est glacial.

Après avoir pris notre petit déj sur le salar devant l’hôtel de sel (un hôtel fait entièrement avec des briques de sel, qui est fermé depuis quelques années), nous parcourrons quelques km sur le salar pour nous rendre à l’oeil du salar, sorte de source d’eau volcanique aux nombreuses vertus. De ce que j’ai compris avec mon espagnol plus qu’approximatif, ces eaux soignent entre autres les rhumatismes…

Puis petit tour du côté des mineurs qui travaillent et récoltent le sel. Grâce à Gwendal qui parle espagnol, nous pouvons discuter directement avec eux et apprendre pas mal de choses sur leurs conditions de travail. Enfin, vers 11h nous quittons le salar, non sans passer par le traditionnel village qui vend tout un tas de sorte d’artisanat.

Le tour est terminé, mais nous nous retrouvons presque tous dans le bus pour Potosi. Cela reste la destination la plus classique après Uyuni. Je voulais initialement aller à Tupiza avant Potosi, mais le seul bus me faisait arriver sur place à 2h du mat. Cela m’a semblé trop risqué, je me suis donc rabattue sur Potosi, comme tout le monde !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *