Le désert de Namib

Kalahari (5) Après avoir réceptionné ma voiture/tente à Johannesburg, j’ai vite parcouru l’Afrique du Sud puis le Botswana pour arriver en Namibie. Mon premier arrêt à Windhoek (la capitale) m’a essentiellement servi à m’organiser et réserver les campings pour les semaines à venir. Première destination : le désert de Namib (Naukluft national park, de son petit nom) et ses dunes de sable rouge.

Désert de Namib (89)

C’est le plus vieux désert du monde et un des plus sec. Sur plus de 300 km, on peut admirer des dunes de sables dont certaines dépassent 300m de haut. Les gravir au petit matin pour admirer le lever du soleil vaut bien l’effort consenti : la vue de là-haut est superbe. Et comme j’ai la chance de visiter la Namibie en période creuse d’un point de vue touristique, j’ai presque l’impression d’être seule au monde. Moment très propice à la méditation !!! Dans ce désert, les dunes ont des noms, certains très simples (Dune 45 car située à 45 km de l’entrée du parc national), d’autres plus compliqués (Sossusvlei). Et au milieu de ces dunes, on trouve l’emplacement d’un ancien lac (dead vlei) asséché depuis des milliers d’années : les acacias asséchés semblent attendre une goutte de pluie qui ne viendra jamais !!! Bref, c’est beau…

Désert de Namib (119)

Et malgré la sécheresse du lieu, on trouve une faune sauvage « presque abondante » : Oryx, autruches, Springboks.

Désert de Namib (161)

This entry was posted in Afrique, Récits. Bookmark the permalink.

One Response to Le désert de Namib

  1. Melanie says:

    Superbe !
    Tu « termines » en beauté 🙂
    A ton retour, on aura plein de questions pratiques sur l’Afrique (comment circuler, ou dormir si on sort des sentiers battus, …) parce qu’on aimerait bien y faire notre prochain voyage ! héhé !
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *